10set2020

Si en mars il semblait judicieux à tous les participants au SIAMS de reporter l’édition en novembre, la situation sanitaire globale ne s’est malheureusement pas améliorée. De manière à organ


Si en mars il semblait judicieux à tous les participants au SIAMS de reporter l’édition en novembre, la situation sanitaire globale ne s’est malheureusement pas améliorée. De manière à organiser le meilleur SIAMS possible pour les exposants et les visiteurs, les organisateurs ont à nouveau sollicité tous les exposants. Verdict : 85% de ces derniers souhaitent que le salon ne prenne pas place cette année.

 

En à peine deux jours et demi, plus de 300 réponses au questionnaire sont venues alimenter les réflexions des organisateurs. Et malheureusement, il n’y a pas eu tant de réflexion à avoir, tous les indicateurs étaient au rouge ! Dès lors, il ne restait plus qu’à décider du nouveau report/annulation.

 

Des exposants solidaires

Les organisateurs tiennent à relever le support exceptionnel des exposants dans cette période difficile. Laurence Roy, responsable clientèle explique : « Nous avons reçu de très nombreux messages d’encouragements et de soutien et nous tenons à remercier toutes ces entreprises extraordinaires ». Les entreprises relèvent que le très haut niveau d’incertitude, non seulement quant à la réelle possibilité de tenir le SIAMS mais également quant à la venue des visiteurs en nombre suffisant, ne permet pas de décider de l’investissement d’une participation à un salon.

 

Le dernier moment pour décider

Pour un exposant, la participation à un salon implique non seulement un stand, mais également la préparation des équipements à présenter (y compris la réservation des transporteurs pour les machines), le personnel disponible présent sur le stand (réservation d’hôtels), la création de documents ou encore la communication avec les clients. Tous ces éléments impliquent des coûts et des délais. Pierre-Yves Kohler, le directeur précise : « C’était le dernier moment pour décider de stopper le SIAMS afin que nos exposants ne dépensent pas inutilement du temps et des ressources, ils n’ont pas besoin de ça en plus de tous les impacts de la Covid-19. C’était également le dernier moment pour nous avant que nous bloquions des investissements importants, notamment ceux liés à l’infrastructure ».

 

Et c’est reporté à quand ?

Le questionnaire envoyé aux exposants comportait plusieurs alternatives en 2021 et 2022. FAJI SA veut prendre le temps d’analyser les différentes possibilités en tenant compte des réponses des exposants et également des conséquences financières potentielles et de l’incertitude sanitaire. Le conseil d’administration se réunira en séance de travail avec la direction au début de la semaine prochaine et les nouvelles dates seront communiquées dès qu’elles seront connues.

 

Tout sur la microtechnique tout au long de l’année : www.siams.ch

Elenco news